samedi 26 décembre 2015

Lu et approuvé : "Prendre Gloria" de Marie Neuser (Fleuve Editions) à paraître le 14 janvier 2016


"Du plaisir à "prendre Gloria" note : 5 *"

J'ai pu lire ce roman qui est un véritable suspens "à tiroirs" ou "à boites surprises" car chaque chapitre traite d'un personnage, d'une situation, et nous fait découvrir une pièce du puzzle.

C'est le second volet d'un diptyque mais il n'est pas nécessaire de lire "Prendre Lily" pour apprécier celui-ci car les deux histoires se complètent et se renvoient l'une à l'autre. Et une fois que l'on a fini de lire l'un, on ressent inévitablement le besoin de lire l'autre.

J'avais lu "prendre Lily" qui se déroule en Angleterre. Le meurtre d'une mère de famille énerve les policiers car si tout accable le voisin italien Damiano Solivo, il leur est impossible de le prouver. Tout le roman se déroule méthodiquement à mettre au jour la culpabilité du suspect.

Et la description de ce Damiano par Marie Neuser est redoutable : voila un être abject et définitivement dégoutant en raison de ses manières, mais aussi pour son physique décrit à la perfection et qui n'inspire au lecteur que le rejet.

Dans Prendre Gloria, nous sommes plongés dans le volet italien, à l'époque de Damiano jeune. Le mystère de la disparition de Gloria reste irrésolu. Où est Gloria ?

Non, ne comptez pas sur moi pour vous le dire !

Chaque chapitre promet l'éclairage selon les différents acteurs de cette époque, et de leur perception de la disparition de Gloria. Mais aussi pour certains, de ceux qu'ils "savent" vraiment. D'autres imaginent... Soyez attentifs pour lire ce roman subtile car les personnages sont nombreux mais l'on arrive à déterminer le rôle, les faits, les implications, les micmacs,... Il y a ceux qui savaient et se taisaient et ceux qui ne savaient pas et parlaient. Et ceux "sans aucun doute arrosés au passage pour dire ce qu'ils ne savaient pas et pour ne pas dire ce qu'ils savaient".
Au milieu de tout ce petit monde, on ajoute une journaliste tenace qui travaille pour une émission de personnes disparues et qui se mêle à la partie et cela donne un roman ambitieux et parfaitement exécuté.

Lu et apprécié !

A paraître 14 janvier 2016 (Fleuve Editions / Editions 12-21)

~~~~~~~~~~

Présentation de l'éditeur

Vous regardez entrer une amie dans une église un dimanche à 11 h 30. "
Dans la commune italienne de P., on sauve les apparences. Et surtout le dimanche. Le 12 septembre 1993 a dérogé à la règle.
Ce jour-là, Gloria Prats quitte son amie Elena pour honorer un rendez-vous. Elle franchit le perron de l'église de la Miséricorde. Un rendez-vous furtif, pas plus de quelques minutes.
Le 12 septembre 1993, les minutes deviennent des heures. Gloria ne ressort pas.
Une fugue, à coup sûr. Ou un coup de ce petit Albanais trop discret pour être honnête. Tout, mais pas le principal suspect, protagoniste numéro 2 du rendez-vous : Damiano Solivo.

Comment on construit un monstre, comment le pouvoir oblitère la vérité dans une ville de province pétrie de règles ancestrales. Prendre Gloria est un roman noir et une puissante critique sociale, genèse du diptyque tiré d'un fait divers qui tourmenta l'Italie et l'Angleterre de 1993 à 2011.

Biographie de l'auteur

Marie Neuser est née en 1970 à Marseille. Agrégée d'italien, elle enseigne, vit et écrit dans sa ville d'origine. Elle est l'auteur de deux romans, Je tue les enfants français dans les jardins (L'Écailler, 2011 ; Pocket, 2014), qui s'inspire de son expérience de professeur au collège, et Un petit jouet mécanique (L'Écailler, 2012 ; Pocket 2015). Marie Neuser a été lauréate du 10e Prix littéraire des lycéens et apprentis PACA en 2014 pour Un petit jouet mécanique et Prix Coup de cœur 2015 pour sa carrière, un prix remis par les libraires de la Griffe noire à Saint-Maur en Poche.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire