lundi 14 décembre 2015

Mon bilan littéraire de l'année 2015 en 15 livres lus et approuvés

Cette année, nous avons eu encore une offre incroyable de livres ! De nouveaux auteurs, des anciens, des écrivains célèbres, nous avons eu un large choix et je vous propose mon bilan non exhaustif des livres que j'ai lus en 2015, et que je vous conseille si vous les avez ratés, ou ceux à éviter (il est encore temps). Et comme c'est bientôt les fêtes, cela peut vous donner des idées de cadeaux...




Mes 3 plus beaux romans "existentiels" 
qui font du bien à l'âme et qui donnent envie de se lever chaque matin
avec carpe diem en tête : 

- La nuit de feu d'Eric Emmanuel Schmitt (Albin Michel - parution 2/09/15)

Présentation : « Je suis né deux fois, une fois à Lyon en 1960, une fois dans le Sahara en 1989. »
Une nuit peut changer une vie.
À vingt-huit ans, Éric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée à pied dans le Sahara en 1989. Parti athée, il en reviendra croyant, dix jours plus tard.


>>> Mon avis : je me suis obligée à apprécier lentement chacune de ses phrases, comme on fait fondre un bonbon, sinon M. Schmitt nous emporte rapidement loin et plus haut...Une plume assurément belle, chaque mot est sublimé.. Mon coup de coeur 2015.



- Les beignets d'oscar de Fausto Brizzi (Fleuve Editions paru le 14/05/15)



Présentation : Chaque matin Lucio déguste un beignet d'Oscar, son beau-père, assis à une table devant la boutique, partageant quelques miettes avec un moineau extraverti. Un instant privilégié, une madeleine de Proust qu'il garde secrète. Il ne faudrait pas que Paola, sa femme, apprenne ses écarts gourmands. Quoique maintenant, ça n'ait plus grande importance. Elle a découvert son aventure avec Mme Moroni. Une incartade qui lui vaut d'être mis à la porte. Et comme les ennuis, c'est bien connu, débarquent toujours par paire, il fait la rencontre de l'ami Fritz. Lucio aurait sûrement préféré ne jamais croiser sa route. Pourtant, avec lui, il va passer les cent jours les plus heureux de sa vie. De ceux que l'on veut laisser derrière soi comme les plus heureux, des souvenirs que nos proches chériront toujours. Cent jours qu'il se doit de rendre inoubliables.

>>> Mon avis laissé sur Amazon : 

le 8 juin 2015
J'ai adoré ce roman. Drôle et émouvant, l'auteur italien nous fait partager son Italie avec passion. Le roman est rythmé on se surprend à le dévorer alors on ralentit pour le déguster. On le lit même avec le sourire... Je vais le relire sans problème. Un roman presque existentiel. Ma phrase préférée :"les grands-parents sont comme les super-héros. Ils ne devraient jamais mourir".

- Quelqu'un pour qui trembler de Gilles Legardinier
(Fleuve Editions paru le 1/10/15)




Présentation : Pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu'il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l'aide de ceux que le destin placera sur sa route. Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies

Mon avis : on ne présente plus M. Legardinier qui est un écrivain dont les romans dans le style qu'on appelle désormais "feel good" ont un succès retentissant. J'avais déjà lu "Complètement cramé" et j'avais beaucoup ri car il a l'art et la maîtrise des situations et des dialogues. On s'identifie à ses personnages et on s'y attache. On a tous dans sa vie quelqu'un pour qui trembler et c'est ce qui fait qu'on se sent impliqué dans ce roman. A noter que chaque exemplaire est numéroté et qu'il faut adresser à M. Legardinier une carte postale mentionnant le numéro de son livre pour gagner l'un des cadeaux mis en jeu à retourner avant le 15 janvier 2016 (il faut que je me hâte !!! j'aimerais tant dîner avec lui !)

*****************************

Dans un tout autre registre, et pour s'éclairer et rester ouvert au monde je vous conseille aussi : 

2084 de Boualem Sansal (parution 20/08/15 Gallimard).
Ce livre, selon moi, deviendra un grand classique comme l'est 1984 de Georges Orwell. On ne peut donc passer à côté.


1000 coups de fouet parce que j'ai osé parler librement. Paru en mai 2015. Mon avis : Ce livre est actuellement gratuit pour le télécharger sur Kindle (ou 3 euros broché) et je vous invite à lire les articles qui ont envoyé Raïf Badawi en prison pour 10 ans et condamné à 1000 coups de fouet. Outre ses explications sur sa vie en Arabie Saoudite, les conditions des femmes, son analyse sur les Etats Religieux, l'Europe, le reste du monde, font de ce recueil un véritable hymne à la paix universelle, à la liberté d'expression, à la LIBERTE. Une bonne idée de l'avoir traduit en français car nous pouvons lire le travail d'un homme assurément éclairé.
 



Présentation : Condamné à 1 000 coups de fouet et 10 ans de prison pour avoir écrit que musulmans, chrétiens, juifs et athées sont tous égaux. Raif Badawi a ému le monde entier. Ce jeune blogueur saoudien est arrêté en 2012 et condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet, parce qu'il a osé écrire ce qui déplait aux religieux et aux politiques. Le 9 janvier 2015 a lieu la première séance. Les 50 coups de fouet sont si brutaux que la deuxième séance doit être reportée : le corps de Raif n'est qu'une plaie béante. Le monde entier s'indigne. Aujourd'hui, Raif attend les prochains coups, à moins que sa peine ne soit réexaminée... Mais il ne renonce pas. Depuis sa prison sordide et avec la complicité de sa femme, il fait ici pour la première fois entendre sa voix. Dans ce recueil de textes interdits et inaccessibles, il prend position pour la séparation entre religion et État, s'insurge contre le rôle néfaste d'un islam perverti, et évoque le risque terrible encouru pour toute créativité et vie intellectuelle dans un climat d'aveuglement idéologique. Il est aujourd'hui devenu une icône pour tous ceux qui luttent, en Arabie Saoudite et dans le monde, pour la liberté d'expression et contre les violences faites au nom des religions. L'ensemble des bénéfices de ce livre sont reversés à l'auteur pour assurer sa défense. Ce livre est édité avec le soutien d'Amnesty International www.amnesty.fr Prix de la Liberté d'expression 2015 par Deutsche Welle (radiotélévision internationale allemande) Prix du courage 2015 décerné par vingt groupes de défense des droits de l'homme au sommet de Genève Prix Aikenhead 2015 de la Société laïque écossaise Prix Reporters sans frontières - TV5MONDE pour la liberté de la presse 2014 Médaille de l'Université libre de Bruxelles One Humanity Award décerné par PEN Canada



Mes 3 romans thriller préférés cette année : 

 - Pandemia de Franck Thilliez (parution juin 2015)



Présentation : " L'homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, épuise ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans nous, cette planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et il faut éliminer le reste. Les microbes sont la solution. " Après Angor, une nouvelle aventure pour l'équipe de Franck Sharko et Lucie Henebelle, renforcée en coulisses par la jeune et courageuse Camille. Et l'enjeu est de taille : la préservation de l'espèce humaine."

Mon avis : quand on commence un thriller de Franck Thilliez on ne peut plus s'arrêter et on le lit jusqu'à ce que l'on sache. On est pris dans un tourbillon. On adore Lucie Hennebelle et Sharko.

- Play de Franck Parisot
(parution janvier 2014 oui je sais ce n'est pas un livre 2015 mais on a le droit à une session de rattrapage)



Présentation : Un serial-killer sévit sur New York. Sur chaque scène de crime, la police retrouve une clé usb contenant un message qui leur est adressé. Le point commun entre les victimes : toutes aimaient exposer leur vie sur internet... Les inspecteurs Bridge, Alves et Morgans se mettent à la recherche de celui qu'ils nomment " le cyclope ", en raison de la caméra frontale qu'il utilise pour filmer le calvaire qu'il fait endurer à ses victimes avant de les mettre à mort. Mais le tueur les observe... Un grand thriller qui en maîtrise tous les codes et rivalise d'ingéniosité avec ceux des maîtres du genre.

Mon avis : c'est absolument HORRRRRRIBLE mais j'ai adoré. Car franchement quand on aime les auteurs et lire leurs livres, on aime aussi se demander où ils vont chercher tout ça. Un thriller gore mais original. A ne pas mettre dans toutes les mains bien sûr.

- Prendre Lily de Marie Neuser (premier volume d'un diptyque, paru en mai 2015).



Présentation : Une mère de famille retrouvée assassinée dans sa baignoire, les seins tranchés, les doigts comme un écrin renfermant deux mèches de cheveux. Le corps d'une étudiante coréenne abandonné la nuit dans un quartier désert. Et des jeunes femmes qui témoignent : leurs cheveux coupés net, tandis qu'elles vivent, marchent, respirent dans une petite ville balnéaire d'Angleterre qui ne connaît pas les débordements. Non loin de la salle de bains de Lily Hewitt vit Damiano Solivo. On lui donnerait le bon Dieu sans confession si ce n'étaient ces déviances auxquelles il s'adonne en secret. Mais son épouse peut le jurer : Damiano est innocent. Damiano est même victime. Victime, oui : de la complexité d'une machinerie sociale et judiciaire qui sait comment on façonne les monstres. Premier volume d'un diptyque tiré d'un fait divers qui tourmenta l'Italie et l'Angleterre de 1993 à 2011, Prendre Lily, raconte la traque d'un psychopathe identifié.

Mon avis : Les avis sont partagés sur le Net. Certes, on peut observer certaines lenteurs dans les développements car Marie Neuser met exprès la pression sur le lecteur. On sait qui est le coupable dès le début. Cette lenteur est une ruse : tout réside dans la victimisation du suspect qui se prétend innocent pendant tout le roman. Damiano accusé répète sans cesse : vous ne pouvez rien prouver. Les maigres indices se succèdent petit à petit, les policiers trépignent, le scénario se dessine... Je me suis prise au jeu et on espère de toutes ses forces pendant le roman que la police le coincera. J'ai hâte de lire la suite "Prendre Gloria" à paraître dans un mois, le 14 janvier 2016.

**************** 

Les livres qui m'ont déçue : 

1- Satan était un ange (oui je sais paru en novembre 2014) j'ai voulu essayer ce thriller dont tout le monde parlait sur la toile et qui est écrit par Karine Giebel. J'ai renoncé à la page 100, c'était mon premier livre de cette auteure, je n'ai adhéré ni à l'histoire, ni au style qui était, pour moi, très pénible.  Dommage.

2- Millénium 4 de David Lagercrantz. Paru le 27/08/15. J'ai apprécié l'histoire et j'ai retrouvé avec plaisir les personnages scrupuleusement respectés dans cette nouvelle mouture de leurs aventures MAIS le style trop journalistique de cet auteur m'a gênée. Sans doute l'aurais-je sûrement plus apprécié en lisant la bio qu'il a écrite sur Zlatan. J'étais vraiment sous le charme de la plume de Stieg Larsson mais pas de celle de son successeur. Dommage.

3 - Le Préquel du labyrinthe : "Avant le labyrinthe : l'ordre de tuer". Paru en avril 2015. Le labyrinthe est une trilogie dystopique destinée à la jeunesse. Autant j'ai apprécié le tome 1, autant je me suis essoufflée au second tome, autant je me suis rétamée sérieusement au 3ème. Alors quand est paru le "préquel" (le numéro 4 qui est le numéro 0 en fait avant le commencement du labyrinthe, vous suivez ?) je l'ai acheté comme les autres mais je n'ai pas encore trouvé le courage de l'ouvrir, ayant sans doute peur de finir dans les limbes de cette fiction. Mais je vais m'y mettre... un jour... quand vraiment mon étagère sera vide et ma PAL aussi. C'est dommage car la série ne tient pas la promesse. Et le film qui a été adapté du 1er tome "le labyrinthe" est une très très mais alors très libre adaptation du réalisateur (je dirais même d'une inspiration lointaine) car de précieux détails manquent par rapport au livre (comme le pouvoir de la télépathie entre les deux personnages principaux)...
Dommage.
A livres commerciaux, films commerciaux...

MAIS si vous voulez lire un bon roman dystopique pour la jeunesse, (je l'ai dévoré), il faut plutôt se tourner vers Endgame : l'appel tome 1 qui est une vraie chasse au trésor en plus, il faut s'aider des indices du livre et se rendre sur www.endgamerules.com pour participer !! Le tome 2 "la clef du ciel" est paru en octobre 2015, je n'ai pas encore eu le temps de le lire (présentation : il reste neuf joueurs et les règles ont changé.La première clé a été trouvée et le chaos est déclenché. Partout, manifestations pacifiques ou guerres civiles agitent les populations, les médias se déchaînent... Et les Joueurs continuent de Jouer. Jouer, agir, se battre, c'est aussi s'oublier... Tandis que les neuf jeunes héros sillonnent furieusement le globe à la recherche de la deuxième clé, la révolte germe dans leurs esprits).

Et il y a 3 livres que j'ai soigneusement évité de lire, même pas fait l'effort de la 4ème de couverture car on a tellement vu leurs auteurs sur les plateaux télé que ce n'était plus la peine : 

- Soumission (parution janvier 2015). Pas adepte. Pas envie.
"Pas glop" comme dirait Pif (d'ailleurs le numéro 2 de Pif Gadget est sorti dernièrement avec un gadget, vous avez lu le 1er numéro au printemps ???)

- Un amour impossible de Catherine Angot (paru en août 2015). J'avais lu en prenant connaissance pour la première fois du style particulier de l'auteur : "Une semaine de vacances" et j''avais été horrifiée par cet inceste qui constitue l'essentiel de ses romans et donc de son oeuvre. Si je dois être horrifiée dans la littérature, je préfère choisir la catégorie thriller.

- Le crime du Comte Neville (paru en août 2015) de la miss Nothomb. Il semble que les romans d'Amélie soient de plus en plus courts pour adopter le format "nouvelle" nous laissant sur notre faim...

J'ai renoncé à la lire depuis 2 ou 3 romans préférant d'autres auteurs qui pensent d'abord à écrire une histoire qui tienne la route et qui pensent surtout à leurs lecteurs. Il est bon de se faire plaisir quand on écrit, mais le lecteur désormais exigeant doit aussi y trouver son compte.

C'est tout ! Je vous souhaite de très belles futures lectures. A bientôt !





Aucun commentaire:

Publier un commentaire