mercredi 28 septembre 2016

Lu et approuvé : Purgatoire des innocents de Karine Giebel




Purgatoire des innocents
de Karine Giebel
(FleuveNoir - 2013)

Mon avis : un thriller rythmé
4*

Vous vous demandez pourquoi je vous conseille ce livre ? Sans doute vous le connaissez déjà parce que Karine Giebel est super connue dans le monde des thrillers ? 

Je vous conseille ce livre car si vous n'avez jamais lu Giebel il vous faut lire celui-ci. Vous commencerez fort pour vous familiariser avec son univers.

J'avais essayé une fois de lire Giebel avec "Satan était un ange " et j'avais renoncé car je ressentais de l'ennui dans l'histoire et le livre m'était tombé des mains. Et le style Giebel est particulier, elle aime écrire des phrases coupées, courtes, souvent nominatives. Sans doute pour donner du rythme. Mais c'est un tic littéraire avec lequel j'avais eu du mal au cours de la lecture du premier roman, j'aime tellement les "sujet-verbe-complément"... Je vous ai d'ailleurs mis un exemple en photo (page 16 du Purgatoire donc le début :-)) :



Finalement je me suis habituée à son écriture et ce tic est présent seulement dans certains passages, et finalement j'ai lu facilement ce pavé de presque 600 pages.

Donc à l'origine comme j'avais renoncé à "Satan" j'avais renoncé à  Giebel et je ne voulais plus aller à sa rencontre. 

Et c'est un groupe de membres fous, les "mordus de thrillers" sur Facebook qui m'ont conseillé ce livre. Vous pouvez demander à rejoindre ce groupe fermé qui est une mine d'or pour dénicher des titres et des nouveaux auteurs !

Bon je dois admettre et reconnaître que ce livre m'a réconciliée avec son auteur. 

Voila un thriller rythmé plein de surprises comme je les aime.

Point de départ de l'histoire : Un petit groupe de malfrats fuit la Place Vendôme après avoir pillé une bijouterie et tué un policier. S'ensuit une succession d'événements, de rebondissements, de surprises aussi. 

On se laisse prendre et happer par l'histoire et on se dit qu'on est déjà page 300. C'est un roman féminin : Karine Giebel est délicate et mesurée, elle est tout en retenue dans l'horreur et vous épargne des détails gores (j'ai lu bien pire avec "Hell.com" de Patrick Senécal que j'adore ou Franck Parisot "play"), donc si vous craignez d'être trop impressionnée vous pouvez vous lancer dans ce suspens effréné sans problème. Je trouve que effectivement c'est un excellent roman pour découvrir Karine Giebel. Pour moi il était important de comprendre pourquoi elle a autant de fans sur les réseaux sociaux, lui donner une seconde chance de me convaincre de son immense talent. C'est chose faite ! 

Lu et apprécié ! 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire