mercredi 12 avril 2017

A paraître le 13 avril 2017 : Femme sur écoute de Hervé Jourdain


Femme sur écoute
de Hervé Jourdain
À paraître le 13 avril 2017
(Fleuve Éditions / Éditions 12-21)
435 pages

Mon avis : un roman policier passionnant 5*

J'ai beaucoup aimé ce roman policier. La littérature policière traite souvent des femmes épiées, poursuivies, ou malmenées. Et dans cette histoire, cette femme sur écoute n'est qu'un prétexte, une ouverture sur une affaire bien plus complexe.
L'originalité de ce roman réside dans son atmosphère, parfois tendue, parfois angoissante... La lecture devient rapidement passionnante et doit se poursuivre absolument. Dès le départ, on veut connaître ce qui arrive à Manon, danseuse de pole dance dans un club de strip-tease, parce qu'il lui en arrive des choses !

Les autres personnages sont tout aussi attachants, sa soeur Julie, Lola, Compostel et les autres membres de la police. Tout ce petit monde finit par se croiser et c'est ce que j'ai apprécié : cette justesse de scénario, le canevas se met en place au fur et à mesure. Plusieurs enquêtes sont menées de front et tous les personnages finissent par avoir un lien. L'histoire avec ses ramifications est cohérente et très bien menée.

Et donc vous l'aurez compris, j'ai particulièrement apprécié l'écriture de Hervé Jourdain que je découvre. Son ton incisif, la justesse des dialogues, le rythme soutenu du propos, le déroulé parfait des événements comme autant de tiroirs qu'on ouvre, les rebondissements, l'ambiance au plus près de la réalité... tous les artifices sont réunis.
La nuit en toile de fond de départ, et le caractère très urbain et actuel de ce roman placent le lecteur en totale immersion dans un univers perverti, sans temps mort (d'où ce côté oppressant que j'ai parfois ressenti pour Manon dans la première partie et qui nécessitait quelques pauses).
Puis tout se met en place en seconde partie, avec cette envie omniprésente de découvrir le dénouement de ce roman stellaire.

J'adore les romans policiers et quand ils sont réussis comme celui-ci je ne peux qu'être conquise. D'où ma notation de 5*.

Lu et approuvé ! 

***

Description

Où jeux politiques, sexe et sécurité trouvent matière à s'écouter. Et, sur un malentendu, à s'entendre.

Par un flic-écrivain lauréat du Prix du Quai des orfèvres.

Manon est strip-teaseuse et escort girl dans le quartier du Triangle d'or à Paris. Elle vit avec sa soeur, étudiante en philo, et le bébé qu'elle a eu avec Bison, incarcéré en préventive pour un braquage raté. Manon ne mène qu'une bataille, celle de son avenir. Le plan : racheter une boutique sur les Champs-Élysées et par la même occasion, sa respectabilité. Mais ça, c'était avant qu'on pirate sa vie.
Pôle judiciaire des Batignolles.
Les enquêteurs de la brigade criminelle, tout juste délogés du légendaire 36 quai des Orfèvres pour un nouveau cadre aseptisé, s'escriment à comprendre pourquoi chacune des enquêtes en cours fuite dans la presse. Compostel et Kaminski sont à la tête d'une jeune garde, qu'a récemment rejointe Lola Rivière. Absences répétées, justifications aux motifs évasifs... La réputation de l'experte en cybercriminalité n'est pas brillante. Compostel a malgré tout décidé de lui accorder sa confiance en lui remettant pour dissection l'ordinateur de son fils, suicidé trois ans plus tôt.
Sexe, politique, sécurité... Et des morts sans connexions apparentes.

Au plus près du réel, en s'appuyant sur le système des écoutes téléphoniques, Hervé Jourdain bâtit une intrigue à l'architecture saisissante, doublée d'un portrait (à l'acide) de son époque.

Biographie de l'auteur : 

Ancien capitaine de police à la Brigade criminelle de Paris, Hervé Jourdain est l'auteur de Sang d'encre au 36 (Prix des lecteurs du Grand Prix VSD du polar, 2009), Psychose au 36 (2011) et du Sang de la trahison (Prix du Quai des Orfèvres, 2014). Il officie désormais comme analyste au sein d'un service spécialisé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire