mardi 2 février 2016

Lu et approuvé : "L'enfer des codes" de Jia Mai




L'enfer des codes
de Jia Mai
Éditions Robert Laffont
Octobre 2015 - 21 €


Mon avis : "un roman mystérieux" 4*

J'ai bien aimé : 

- ce roman dans son ensemble, le premier que je lis d'un écrivain chinois. J'ai été surprise par  une belle écriture, d'où mon 4*, la lecture fut très agréable, j'ai même noté quelques citations significatives ci-dessous.

- le personnage atypique Rong Jinzhen (qui interprète aussi ses rêves), et dont on suit la généalogie (les chinois aiment les dynasties), la naissance, l'évolution et la destinée.

- le découpage en 5 parties. La structure de ce roman présentée sous forme de récit par un journaliste et d'interviews de différents protagonistes qui ont connu le héros.

- la préface dans laquelle Jia Mai règle ses comptes avec un éminent professeur...

- l'histoire qui se déroule en Chine sous Mao, et l'importance d'être un bon camarade du parti.

- les maths qu'on retrouve un peu dans le roman, on se prend au jeu à calculer.

Mon seul petit bémol porte sur le titre, j'aurais plutôt vu "le mystère des codes" plutôt que l'enfer des codes car même si ce roman traite sur la folie et le génie des cryptographes et autres fous du codage, l'atmosphère rendue relève plus de l'étrange et du secret qui entourent les employés de l'espionnage, que de l'enfer à proprement parler.
Ma médiathèque l'a classé au rayon Policier et je l'aurais plutôt vu en Littérature Générale.

J'ai été attirée par son sujet original, parce que je suis toujours en quête d'histoires surprenantes ou atypiques, et j'avais remarqué malgré une ou deux chroniques élogieuses sur des blogs et deux articles de presse, qu'il n'y avait bizarrement aucun commentaire lecteur sur Amazon depuis sa parution en octobre 2015. Donc un roman passé inaperçu alors qu'il est intéressant !

~~~ Citations ~~~

"Pénétrant dans notre coeur jour et nuit, la littérature nous rend peu à peu plus tendres, plus sereins, plus généreux, plus sensibles, plus aimables. Elle est la mère des arts. Elle est pour nous ce que le printemps est aux fleurs et nous permet de dompter le monstre de la technologie". (Préface p. 10)

"Le cheval a rétréci le monde, le bateau l'a agrandi et le véhicule à moteur l'a rendu magique" (p. 58)

"Pénétrer dans un code est comme pénétrer dans une jungle truffée de pièges dans lesquels on risque à chaque pas de tomber pour ne plus pouvoir s'en extraire." (p. 195)

NB : Vous aimez l'espionnage et les décryptages ? je vous conseille donc bien sûr l'enfer des codes, et aussi l'excellent film : "the Imitation Game" pour son héros tragique interprété par Benedict Cumberbatch.
Et aussi la série diffusée en ce moment sur Canal + "Deutschland 83", écoutes, décryptages, et contre-espionnage en RFA/RDA avec des tubes des années 80 en prime. Addictive.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Présentation de l'éditeur : 
En Chine, au milieu des années 1950. Rong Jinzhen, jeune homme fragile et introverti, est recruté par l'unité 701, une agence gouvernementale secrète spécialisée dans le contre-espionnage : les autorités considèrent ce génie des mathématiques comme le seul capable de déchiffrer le code Purple, un code d'une complexité diabolique qui menace la sécurité de la République populaire, engagée dans la guerre froide. Enfermé dans un bunker, à l'écart du monde, Rong Jinzhen s'attelle à la tâche – sans savoir encore qu'il va bientôt lui falloir relever un défi d'une tout autre ampleur... Des années plus tard, le biographe de ce héros de l'ombre, devenu une véritable légende, part à la rencontre de ceux qui l'ont connu ; chaque nouveau témoignage va éclairer d'un jour étonnant la personnalité hors du commun de Rong Jinzhen. Par le biais de ce roman d'espionnage moderne et sophistiqué, qui est aussi une fable philosophique sur le génie et la folie, Jia Mai nous invite à une plongée fascinante au coeur de la Chine de Mao.

Biographie de  l'auteur :
Âgé de cinquante ans, Mai Jia a travaillé pendant de nombreuses années pour les services de renseignement chinois. Également scénariste, il compte parmi les écrivains les plus importants de Chine.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire