jeudi 3 mars 2016

Lu et approuvé : Mallock "Les larmes de Pancrace"

Les larmes de Pancrace
Mallock
4ème chronique barbare
Fleuve Éditions 

Mon avis : un thriller original et brillant ⭐⭐⭐⭐⭐

Après avoir eu un véritable coup de coeur pour Le principe de parcimonie qui vient de paraître (voir chronique) et pour la plume de son auteur, j'ai décidé de remonter le temps et de lire la quatrième chronique barbare : les larmes de Pancrace.

Comme d'habitude, quand je choisis un nouveau livre je me demande toujours s'il va me plaire, si je ne vais pas déceler des éléments qui vont me décevoir ou si tout simplement je vais trouver un grand intérêt à l'histoire. Comme j'ai besoin d'originalité à chaque lecture j'ai besoin d'être convaincue, alors j'entre toujours dans l'histoire avec retenue. J'avais lu que dans ce thriller Mallock remontait lui aussi le temps en enquêtant sur les Templiers, la terrible peste bubonique... (zut, l'Histoire et moi, on est pas trop copines).

Mais voila je me suis laissée séduire par le pouvoir d'écriture de MALLOCK qui a une brillante maîtrise des descriptions (la "vache sacrée", l'estivant...) qui prêtent à sourire, un rendu parfait des situations, une grande érudition, de l'humour... Tout pour s'assurer d'avoir une réelle emprise sur le lecteur. Rien n'est forcé avec Mallock, l'immersion dans son univers se fait tout naturellement. Vous êtes piégés et sous le charme ! Il est trop tard pour fuir : vous êtes captivés.

Je voudrais donner un autre super bon point à Mallock au sujet de la cohérence des faits car je me suis interrogée sur un point précis  pendant la lecture : "tiens, comment ça se fait que.... ?"

(Je ne vous dévoilerai pas le point en question car je suis contre le fait de raconter l'histoire, d'autres le font déjà. Le "comment ça se fait ?" c'est une déformation passionnelle de lectrice qui ne peut pas s'empêcher de démonter les mécanismes de l'intrigue et de réfléchir à : qui, quoi, comment, pourquoi...).

Eh bien : Mallock a réponse à tout !! Vous ne pouvez pas trouver le moindre défaut ou une micro-faille. Quelques pages après m'être interrogée je lis ma question dans la bouche d'un personnage "comment ça se fait que... ?" Et Mallock d'y répondre ! Et vous, vous éclatez de rire car on ne la fait pas au malicieux commissaire Mallock !!! Les deux Mallock sont très rusés.

J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver le commissaire Mallock et sa personnalité de tendre nounours, sa mélancolie, son talent, ses doutes et ses capacités de réflexion. J'ai adoré retrouver Jo sa collaboratrice, il y a donc bien un intérêt à lire les chroniques de la plus récente à la plus ancienne. Les histoires sont indépendantes les unes des autres et tout est bien expliqué en cas de référencement à une autre histoire.

L'histoire : j'ai adoré l'univers des vignobles, du château,  des mystères qui entourent leurs occupants. L'enquête historique est très bien construite, puisque les chapitres sont dispersés au fur et à mesure du roman (très équilibré).
Et l'enquête "contemporaine" laisse sans voix car on est stupéfait par autant de diabolisme !

Je terminerai avec une infime citation d'un long passage que j'ai relu plusieurs fois (pages 227-228) car il est sublime :
"La vérité était morte depuis déjà pas mal d'années. Personne n'était venu réclamer son corps et aucun commissariat n'avait été chargé d'enquêter. Inutile : le cadavre n'était plus identifiable."

Pour savoir ce qu'il arrive ensuite à la vérité je vous invite à le découvrir vous-même...

Tout simplement brillant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Présentation de l'éditeur

Un meurtre commis au Moyen Âge, en pleine épidémie de peste, ricoche pendant 700 ans pour finir sa course au XXI e siècle.

Jean de Renom, propriétaire d'un grand cru classé, est sauvagement assassiné dans son château du Bordelais. À la stupéfaction générale, son épouse, la douce et aimante Camille, est accusée puis incarcérée. Le scandale est d'autant plus retentissant que cette dernière n'est autre que la fille de Sophie Corneille, candidate favorite à la prochaine élection présidentielle.

Au-delà des conflits d'intérêts et des luttes de pouvoir, le fameux commissaire Mallock découvre que d'autres drames entachent l'histoire de cette famille. Plus il creuse, plus les énigmes et les crimes remontent à la surface. Noyades, empoisonnements, meurtres, les racines du mal sont bien plus profondes qu'il n'aurait pu l'imaginer.

Depuis sept siècles, depuis qu'un certain Pancrace a fait couler le sang, que la peste a ravagé la région, une malédiction semble avoir envahi le château et ses occupants...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire