mardi 1 novembre 2016

Nouveauté : Signé A de Dorothy Koomson

Signé A
de Dorothy Koomson
608 pages
3 novembre 2016
- Belfond -


Mon avis : une histoire tortueuse
3 *

A comme Accablée.
C'est exactement ce que l'on peut penser de Saffron, cette femme qui vit de nombreux déboires, le sort s'acharne et les événements et déconvenues s'enchaînent autour du personnage central du roman. Saffron reconnaît volontiers subir la situation et ne pas réagir. Et le lecteur finit par s'en étonner, y compris par rapport au mensonge dans lequel elle vit... Et même si l'histoire est racontée à la première personne on garde finalement une distance par rapport à ce personnage étrange qu'est Saffron. 

A comme Atypique.
La construction du roman est axé sur un évènement : "ça". Et l'histoire est bâtie autour de "ça", on apprend des éléments du passé dans de nombreux flash-back et aussi de ce qui arrive après, les chapitres indiquent les différents moments clés. Et constamment on tourne autour du pot, de "ça", qui reste encore un mystère à la moitié du roman.

A comme Anonymes.
Saffron reçoit des lettres signées A, menaçantes, intrusives, liées au meurtre de son mari. La logique voudrait qu'on les communique à la police surtout si le meurtre de son mari n'est pas résolu mais Saffron n'en fait rien. C'est le côté un peu absurde du roman mais on l'accepte car c'est le choix du romancier qui souhaite alimenter psychose et mystère dans son suspens.

A comme Abondance de détails, de chapitres, de pages, de réflexions, de doutes, de questionnements et de digressions, de troubles (y compris du comportement alimentaire), ce qui entraîne une cassure de rythme. Mon test dans ces cas-là : lire uniquement la première phrase de chaque paragraphe puis les rares lignes de dialogues, faire ainsi sur une dizaine de pages et ça fonctionne, le roman est boosté et le déroulé de l'histoire n'en est que plus clair.

Pour ces raisons j'attribuerai 3* car malgré les nombreux événements et rebondissements l'histoire manque donc de rythme et présente de trop nombreux apartés de ce que ferait Saffron ou de ce qu'elle aimerait faire si elle n'était pas volontairement engluée, des voeux qu'elle enchaîne avec les souvenirs de son défunt mari, ses regrets... ajoutés aux trop nombreux flash-back ou retours dans le futur pendant 600 pages et la lecture de cette histoire tortueuse peut s'avérer laborieuse. Un bon point cependant pour le suspens maintenu coûte que coûte et qui permet la note globale de ce roman avec une troisième étoile bonus.

***

Présentation de l'éditeur

Avec son talent de conteuse et sa maîtrise du suspense, Dorothy Koomson tisse un drame familial prenant. Le portrait d'une mère prise au piège d'un dangereux mensonge.

Dévastée par la mort de son mari Joel, assassiné par un inconnu, Saffron subit un nouveau choc quand elle apprend que Phoebe, sa fille de quatorze ans, est enceinte. Entre la mère et la fille, les relations sont orageuses : Phoebe s'est enfermée dans le mutisme, allant jusqu'à demander à un professeur d'annoncer la nouvelle de sa grossesse à sa mère. Soucieuse de ne pas perturber davantage l'adolescente et de la laisser libre de sa décision quant au bébé, Saffron tente de faire face, sombrant toutefois dans le trouble qui la ronge, la boulimie-anorexie.

Comme si le quotidien n'était pas déjà assez lourd, voici qu'elle reçoit des lettres, signées "A", d'une inconnue qui, entre menaces et confidences, lui révèle une face de son mari qu'elle ne soupçonnait pas.

Qui est "A" ? Quels liens entretenait-elle avec Joel ? Quel rôle trouble joue Imogen, que Saffron considérait comme sa meilleure amie ? Qui est le père du bébé de Phoebe ?

Bien décidée à faire la lumière sur le passé de son mari pour mieux renouer avec sa fille, Saffron va se lancer dans une course-poursuite de tous les dangers...


Revue de presse

Pacy and compelling, the twists and turns come thick and fast with a surprise round every corner ... a must-read --HEAT on The Rose Petal Beach

Biographie de l'auteur

D'origine anglaise, Dorothy Koomson a longtemps vécu à Sydney. Elle a été journaliste avant de se consacrer à l'écriture. Après, entre autres, La Fille de ma meilleure amie (2007 ; J'ai Lu, 2008),L'Ombre de l'autre femme (2013) et Les Pétales de sang (2015), Signé A est son cinquième roman à paraître chez Belfond. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire